Aller au contenu principal

Élévateur à grains 19

Pour ce vaisseau si particulier, le MAS et le Musée maritime de Rotterdam ont en quelque sorte élaboré un régime de coparentalité. L’élévateur à grains a été placé sous leur gestion commune et mouillera à mi-temps à Anvers et à mi-temps à Rotterdam. Il sera soumis à une restauration approfondie, dans le cadre de laquelle il sera invisible pour le public pendant environ deux ans.

Avec cette initiative commune, le MAS et le Musée maritime de Rotterdam réalisent une nouveauté en Europe : pour la première fois dans l’histoire, deux grands musées de pays différents se chargent ensemble de la protection d’une pièce maîtresse du patrimoine maritime. Car pour la Flandre comme pour les Pays-Bas, cet élévateur à grains revêt une importance historique capitale. 

Mais après une carrière de 92 ans, même un vaisseau aussi formidable commence à montrer des signes de vieillissement… Le ponton, la tour et l’installation électrique doivent être restaurés pour préserver la durabilité et le bon fonctionnement de l’ensemble de la structure à l’avenir. À cet effet, l’élévateur à grains restera probablement à Rotterdam pendant deux ans avant de revenir à Anvers.

D’Anvers à Rotterdam

Les derniers élévateurs à grains d’Anvers ont disparu dans les années 1980. L’un d’entre eux, le numéro 19, a été acheté par le Musée maritime de Rotterdam en 1985. L’objectif était de démanteler l’élévateur à grains anversois et d’utiliser les pièces détachées pour restaurer le dernier élévateur rotterdamois. Cependant, il s’est rapidement avéré que l’exemplaire anversois était en meilleur état – et c’est ainsi que l’élévateur à grains anversois numéro 19 est demeuré l’unique élévateur à grains à vapeur opérationnel au monde. Depuis tout ce temps, une équipe de bénévoles motivés et compétents de la Stichting Rotterdamse Elevator l’a maintenu en état de marche.

Projet commun

En 2015, le Musée maritime de Rotterdam et le MAS ont déposé un projet commun auprès d’une fondation belgo-néerlandaise en vue de la gestion commune de l’élévateur à grains à l’avenir. L’asbl 'Natuurbehoud Pater David' administre le patrimoine de Jacques Schoufour (1927-2014), un magnat portuaire rotterdamois qui vivait en Belgique. Cette association a octroyé un montant de départ pour permettre la restauration de l’élévateur à grains dans le cadre d’un projet de gestion commune. L’élévateur à grains devant à l’avenir être conservé à mi-temps à Anvers et à mi-temps à Rotterdam.

Valeur symbolique

Le fait qu’aucun élévateur à grains ne soit resté à Anvers et que le dernier modèle anversois soit conservé à l’étranger, chéri pour sa valeur historique, avait donné un sentiment d’amertume à de nombreux conservateurs du patrimoine flamands. À présent, un plan de restauration et d’exploitation a été élaboré par les deux musées. Ce plan fait également place à d’autres partenaires, comme l’École supérieure de navigation. L’équipe de bénévoles de Rotterdam initiera l’équipe de bénévoles du MAS d’Anvers au fonctionnement de cette machine complexe. 

Informations techniques

  • Conception : AG Luther, Braunschweig, Allemagne
  • Constructeur : chantier naval John Cockerill, Hoboken
  • Année de construction : 1926-1927
  • Hauteur : 30,45 mètres
  • Longueur : 30 mètres
  • Largeur : 10,45 mètres
  • Engin : machine à vapeur bicylindre à double expansion de 275 ch

Série de photos

Cliquez sur limage pour voir les autres photos de la série. Photos © Frits Loomeijer

Aankomst graanzuiger aan het MAS

 

Inscrivez-vous à la newsletter